News

Suivez-moi!

4ème Dimanche après l’Epiphanie

Jésus appela Jacques et Jean pour les inviter à le suivre. Ce qu’ils firent, en laissant leur proche et leur travail. [Mc 1 :19-20].

Poursuivant son chemin et accompagné de ses nouveaux disciples, Jésus se rendit à la maison de Simon et d’André où il guérit la belle-mère de Simon qui avait la fièvre. [vv. 29-31].

À la synagogue, son enseignement étonna beaucoup. [vv. 21-22]. Jésus libéra un homme qui avait un esprit impur en le menaçant de sortir avec autorité. [vv. 23-25]. Poussant de grands cris, ce dernier le quitta [v. 26], effrayant les témoins présents se demandant, d’où venait ce type d’enseignement [v. 27]. Cette nouvelle s’est vite répandue dans toute la banlieue de Galilée [v. 28].

Les gens perdent le sens de la focalisation. Les distractions se multiplient et influencent la pensée au mépris du discernement.

Pourtant Christ démontre tout à fait le contraire. Il poursuit à grand pas sa mission de répandre la bonne nouvelle avec une démonstration de puissance s’accompagnant de miracles.

Quatre grandes questions :

  • Pourquoi les êtres humains sont toujours préoccupés à vaquer à leurs affaires personnelles ?
  • Peut-être que vous direz, c’est le libre arbitre. Réprimandant Pierre, Jésus ajoute : “Arrière de moi, Satan ! car tu ne conçois pas les choses de Dieu, tu n’as que des pensées humaines.” [8 : 33b].
  • Pourquoi ce laisser-aller qui conduit à l’utopie ?
  • Et Jésus de répondre, “Êtes-vous encore sans intelligence et ne comprenez-vous pas ?” [8 :17c].
  • Pourquoi oublier ce que l’on apprend ?
  • Jésus donne encore la réponse : “N’avez-vous point de mémoire ?” [8 : 18d].
  • Pourquoi ne pas vivre sa foi, celle qu’alimente l’Esprit ?
  • Jésus ajoute à nouveau : “Ayez foi en Dieu.” [11 : 22b].

Un professeur de théologie disait une fois à ses étudiants, « Posez-moi n’importe quelle question dans la bible et je vous fais une réponse appropriée ?” Quelques étudiants, voulant le tester sur le fait, lui posèrent plusieurs questions. Ses réponses étaient formidables et encourageantes. A la fin, quand tous ceux qui étaient présents voulaient faire son éloge, Il les réprimanda en leur disant, “Mon seul souci, est que malgré toute cette connaissance, je n’arrive pas à vivre et à me focaliser avec discernement sur l’enseignement du Christ.”

Leave a Comment