Blog

L'impossible est possible à Dieu, seulement si vous croyez.

Le sacrifice salvateur du Christ

1er Dimanche après Pâque 

8 Avril 2018

LSG Jean 20 :19 Le soir de ce jour, qui était le premier de la semaine, les portes du lieu où se trouvaient les disciples étant fermées, à cause de la crainte qu’ils avaient des Juifs, Jésus vint, se présenta au milieu d’eux, et leur dit : La paix soit avec vous ! 20 Et quand il eut dit cela, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent dans la joie en voyant le Seigneur. 21 Jésus leur dit de nouveau : La paix soit avec vous ! Comme le Père m ‘a envoyé, moi aussi je vous envoie. 22 Après ces paroles, il souffla sur eux, et leur dit : Recevez le Saint -Esprit. 23 Ceux à qui vous pardonnerez les péchés, ils leur seront pardonnés ; et ceux à qui vous les retiendrez, ils leur seront retenus. 24 Thomas, appelé Didyme, l’un des douze, n’était pas avec eux lorsque Jésus vint. 25 Les autres disciples lui dirent donc : Nous avons vu le Seigneur. Mais il leur dit : Si je ne vois dans ses mains la marque des clous, et si je ne mets mon doigt dans la marque des clous, et si je ne mets ma main dans son côté, je ne croirai point. 26 Huit jours après, les disciples de Jésus étaient de nouveau dans la maison, et Thomas se trouvait avec eux. Jésus vint, les portes étant fermées, se présenta au milieu d’eux, et dit : La paix soit avec vous ! 27 Puis il dit à Thomas : Avance ici ton doigt, et regarde mes mains ; avance aussi ta main, et mets-la dans mon côté ; et ne sois pas incrédule, mais crois. 28 Thomas lui répondit : Mon Seigneur et mon Dieu ! 29 Jésus lui dit : Parce que tu m ‘as vu, tu as cru. Heureux ceux qui n’ont pas vu, et qui ont cru ! 30 Jésus a fait encore, en présence de ses disciples, beaucoup d’autres miracles, qui ne sont pas écrits dans ce livre. 31 Mais ces choses ont été écrites afin que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et qu’en croyant vous ayez la vie en son nom.

Thématique

Après que Pilate eût donné l’autorisation à Joseph d’Arimathée d’ensevelir le corps de Jésus, Nicodème joignit la partie pour l’embaumer et le déposer chez les Juifs, dans un sépulcre neuf le plus proche [Jn 19 : 38-42].

Jésus se montra miraculeusement à plusieurs de ses disciples sur les bords de la mer de Tibériade que Simon Pierre reconnu tout de suite après la cueillette d’une grande quantité de poissons [21 : 1-7].

Contexte

Jésus apparut aux disciples le premier jour de la semaine alors que les portes étaient verrouillées [20 :19]. D’une voix rassurante, il leur montra ses mains et son côté qui reçurent les blessures de la croix. S’adressant aux disciples débordés de joie, Jésus leur dit, « Comme le Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie » en soufflant sur eux pour recevoir le Saint-Esprit [vv. 20-22], leur accordant la grâce de pardonner et de retenir les péchés d’autrui [v. 23]. Thomas, l’un des disciples ne crut pas le récit des autres et ajouta qu’il croirait seulement en touchant les mains de Jésus [vv. 24-25]. Jésus ne tarda pas à faire une autre apparition dans les mêmes conditions qu’avant, quelques jours après, pour s’adresser directement à Thomas lui permettant de le toucher. Ce dernier stupéfait, Jésus ajouta, heureux ceux qui ne voient pas mais qui croient ; que le Livre de Jean conclut en ces termes : Jésus est le Christ, le Fils de Dieu [vv. 26-31].

Exégèse

La foi chrétienne se repose sur l’enseignement du Christ [6 :45b]. Les démonstrations de puissance se confirmaient par la présence de l’Esprit de Dieu à travers les guérisons et les miracles [2 :11, 23 ; 3 :2 ; 4 :48 ; 6 :2, 26 ; 7 :31 ; 9 :16 ; 11 :47 ; 12 :37 ; 20 :30] divers qu’il faisait jusqu’au miracle de sa propre vie : la victoire sur la mort [5 :24]. La mort n’a pas eu de pouvoir sur le Christ qui le donne gratuitement à tous ceux qui croient en son nom [1 :12].

Les disciples et les apôtres qui ont été témoins du ministère du Christ et qui à leur tour ont continué l’œuvre salvatrice de la Bonne Nouvelle, ont tous promu la persévérance et la vie éternelle 3 :15, 16, 36 ; 4 :36 ; 5 :24, 39 ; 6 :27, 40, 47, 54, 68 ; 10 :28 ; 12 :25, 50 ; 17 :2-3].

Les prières, les tournées missionnaires, les chants, la chorale, les activités de toutes sortes qui se font à l’église témoignent la véracité de la foi[1] de tous ceux qui croient dans le miracle de la résurrection[2] dont Christ a montré le chemin : « Vous savez où je vais, et vous en savez le chemin ». καὶ ὅπου [ἐγὼ] ὑπάγω οἴδατε τὴν ὁδόν. (Jn. 14:4 BGT)

L’esprit du Christ continue d’encourager et de véhiculer la foi dans le Livre de Jean. Son apparition fantomatique à Thomas[3] [20 : 26-28] consacre le couronnement de sa gloire. Jean le témoigne et l’affirme avec toute la profondeur d’un croyant qui tire des trésors du ciel, l’expérience de la révélation et de l’inspiration offrant l’opportunité de la réflexion au lieu de l’indifférence ou du doute.

Témoignage

Jésus dit : « cette maladie n’est pas pour la mort, mais pour la gloire de Dieu » [11 :4]. Lazare en mourut pourtant : mais le Sauveur voulait dire que la mort serait vaincue, et le Fils de Dieu glorifié par cette victoire. [4]

« Je suis la résurrection et la vie ; celui qui croit en moi, ne mourra point éternellement » εἶπεν αὐτῇ ὁ Ἰησοῦς· ἐγώ εἰμι ἡ ἀνάστασις καὶ ἡ ζωή· ὁ πιστεύων εἰς ἐμὲ κἂν ἀποθάνῃ ζήσεται [11 :25]. Il ne mourra point pour jamais : la mort ne sera pour lui qu’un passage : il n’y demeurera pas, et il viendra à un état où il ne mourra jamais.

Trois points à retenir :

  • Croire inconditionnellement
  • Vivre la vie éternelle
  • Affirmer la Bonne Nouvelle avec assurance

Références bibliographiques

[1]  Car le témoignage de foi est plus qu’un simple reportage. Il exprime l’engagement du témoin dans la cause pour laquelle il témoigne. Le témoignage devient ainsi profession de la foi personnelle, où le témoin s’identifie avec la cause de celui pour lequel il témoigne.

Un article de la revue Laval théologique et philosophique

Tiré de : Jean Richard. « Foi, confession de foi et témoignage ». Volume 71, Numéro 1, Février, 2015, p. 7–13. Le témoignage

[2] L’événement représente un tel bouleversement pour l’histoire de l’humanité, une telle « Bonne Nouvelle » (sens du mot grec « Évangile ») que les disciples en témoignent par leurs écrits, par leur enseignement et surtout par leur vie donnée jusqu’à la mort.

https://jesus.catholique.fr/questions/quest-ce-que-la-resurrection/quest-ce-que-la-resurrection/. 7 Avril 2018.

[3] Galibois, Roland.  « La foi qui assume le doute ». Volume 65, Numéro 2, juin, 2009, p. 201–216. La philosophie de la religion de Paul Tillich.

[4]  https://books.google.ht/books?id=uXZTAAAAcAAJ&pg=PA584&lpg=PA584&dq=histoire+du+mort+qui+est+ressuscite&source=bl&ots=KtNMC_rEga&sig=JgOZc9uuMkX2HUNPcujIrbXsZ5o&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwi_vuHP-6faAhUFuVkKHWS8B5s4FBDoAQhGMAg#v=onepage&q=histoire%20du%20mort%20qui%20est%20ressuscite&f=false. 7 Avril 2018.