Blog

Apprendre à vivre la vie du Christ est d’abord savoir apprécier qui on est et se rappeler que Dieu nous a créé parfait dans notre corps et dans nos pensées. Christ est venu nous parfaire dans la révélation des arcanes de la glorification. Qu’attendez-vous ? Rien ne vous est désormais impossible. A vous de choisir !

La Transfiguration du Christ

La Transfiguration du Christ

[Mc. 9 : 2-9]

Le livre de Marc nous présente Christ dans une remarquable histoire qui ouvre la voie à la compréhension du Royaume de Dieu dans l’aboutissement de la foi.

Il fait le récit historique des faits déroulant l’avant-scène marquant le début du temps du salut annoncé par Jean Baptiste, identifié au prophète Elie (Mc. 1 :6), venant pratiquer un rite baptismal opérant avec de l’eau, exigeant la conversion du cœur. Il présente Christ sur la scène de l’accomplissement qui opèrera avec l’Esprit-Saint et contribuera à la transformation profonde du baptisé.

Les évènements qui succédèrent le ministère du Christ tracent la voie au cheminement du salut dans la pratique de bonnes œuvres visiblement approuvées par Dieu dans l’enseignement et la consolidation des miracles.

Jésus ajoutait à la foule et à ses disciples [Mc. 8 : 34a] qui l’écoutaient, cette génération serait le témoins “de la manifestation de la résurrection” [9 : 1].

Étonnés, ils se demandèrent entre eux la signification du mot ressusciter [9 : 10].

Durant la même semaine, Jésus invita quelques-uns de ses disciples, Pierre, Jacques et Jean à l’accompagner au haut d’une montagne. Il fut transfiguré devant eux avec des vêtements blancs, exceptionnellement éclatants [9 : 2-3], s’entretenant soudainement avec Elie et Moise [v. 4].

Pierre, effrayé, ainsi que les autres disciples ; divaguant, invita Christ à aménager trois espaces pour s’entretenir avec les hôtes [vv. 5-6].

Une voix soudaine, venant de la nuée qui les recouvrait, se fit entendre, présentant Christ comme le Fils bien-aimé de Dieu qu’il faut écouter [v. 7].

Ne voyant brusquement plus rien, Jésus leur recommanda de garder le silence sur ce qu’ils avaient été témoins jusqu’à l’avènement de sa résurrection [vv. 7-9].

J’ai vécu des moments magnifiques dans ma vie spirituelle, témoignait quelqu’un, qui m’ont porté à résumer l’expérience de la transfiguration dans l’aboutissement de la glorification. Pour lui, c’est l’objectif à poursuivre auquel j’adhère ; seulement en suivant Christ comme le firent les disciples.

On a beaucoup à apprendre de ses préceptes avec l’aide du Saint-Esprit. D’abord, comme un comme un parfait enseignant [6 :6 ; 14 :49] ; puis, comme un excellent guide qui conduit vers le cheminement de l’expérience et de la croissance [1 :12 ; 2 :8 ; 8 :12 ; 12 :36 ; 13 :11].

L’expérience n’est pas une démonstration de connaissances que les pharisiens et saducéens exerçaient pauvrement [11 :28-33 ; 12 :18], mais une action permanente de l’apostolat par les moyens du partage et des services. Jésus enseignait [1 :22 ; 2 :13 ; 11 :17 ; 9 :31] et annonçait la bonne nouvelle du royaume [10 :29 ; 13 :10 ; 14 :9 ; 16 :15] en plus de faire des miracles de toutes sortes [6 :52 ; 16 :20].

Marc relate sans équivoque une tranche d’histoire qui est le poteau mitant de l’aboutissement de la foi. Marcher par la foi ne suffit pas seulement, mais il faut la faire aboutir. L’accomplissement de la foi [11 :24] est le commencement de la glorification que Christ a clairement démontré dans sa transfiguration, que Dieu confirme en disant de l’écouter. C’est la révélation du mystère du royaume qui est dévoilé à l’humanité par la confirmation de la voix de Dieu en nous, comme disait Catherine Mowry Lacugna.

La transfiguration du Christ nous révèle plusieurs points :

  1. suivre le Christ [1 :17; 9 :2a ; 10 :53] ;
  2. accueillir son enseignement [12 :14b] ;
  3. recevoir le Saint-Esprit [1 :8] ;
  4. vivre l’expérience de la transformation [9 :2b].

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.